Apprendre l’anglais avec des applications, l’anglais au bout des doigts !

Apprendre l’anglais avec des applications, retrouvez notre dossier complet : apprendre l’anglais en ligne.

Depuis que le marché des smartphones s’est développé, les applications ont proliféré à tel point maintenant qu’on est submergé par leur quantité. Il existe des centaines d’applications qui ont toutes la même utilité et c’est ce qui fait que nous ne savons pas vraiment laquelle d’entre elles nous devons choisir.

Et c’est la même chose pour apprendre l’anglais avec des applications. Il y en a tellement que le choix est difficile. Et pourtant, il est très vite orienté quand on compare les applications gratuites et payantes. On ne va pas se mentir, quelle que soit l’envie que l’on a de télécharger une application, si elle est payante, on va y réfléchir à deux fois avant de le faire. Ou de ne pas le faire.

Apprendre l’anglais avec des applications (presque) gratuites

Leur avantage, c’est qu’elles sont gratuites. Je sais tout est dans le titre, mais on a jamais assez de choses gratuites, donc c’est bien de le rappeler. Pas d’abonnement et donc pas d’obligation d’utiliser l’application tous les jours pour la rentabiliser. Et en plus, elle est gratuite.

Duolingo

C’est l’un des meilleurs choix pour apprendre l’anglais avec des applications. Lorsqu’on débute dessus, il nous suffit juste de créer un compte. Ensuite vient le choix de la langue à appendre et la langue depuis laquelle on va l’apprendre.

Les débuts

En fonction de la langue que vous choisirez pour en apprendre d’autres, vous aurez accès à un nombre plus ou moins conséquent. Par exemple si vous choisissez d’apprendre l’anglais avec le français (français apprenant l’anglais), vous n’aurez accès qu’à 5 langues. Alors que si vous voulez apprendre d’autres langues à partir de l’anglais, vous aurez accès à plus d’une trentaine de langues !

Donc, vous créez votre compte et tout de suite après, vous arrivez sur un test. Vous avez le choix entre débutant et avancé. Si vous choisissez débutant, vous commencerez avec les bases (les animaux, les couleurs, savoir se présenter…), en revanche, si vous choisissez avancé, vous aurez déjà sauté quelques étapes en fonction de vos réponses.

En somme

Pour le reste de l’application, c’est assez simple d’utilisation. Très « ludique », on reste sur quelque chose de fonctionnel avec des notions bien identifiées et une interface plutôt bien faite où l’utilisateur ne se perd pas.

Petits plus de Duolingo, c’est qu’elle permet de créer des cours par les utilisateurs pour les utilisateurs ! Une ou plusieurs personnes peuvent créer un cours. Les cours passent par 3 phases : la première c’est la création, ensuite vient la phase de test et enfin la phase finale qui rend les cours disponibles. On peut même y retrouver des langues parlées par nos personnages de séries favoris comme le Haut Valyrien !

Le seul bémol que j’ai trouvé pour ma part, c’est que l’application ne reconnait pas autre chose que ce qu’elle a dans ses données. Je m’explique : pour les exercices de traductions, il arrive qu’une phrase puisse se traduire de plusieurs manières. Et bien ce n’est pas évident pour Duolingo. L’application ne validera que la traduction littérale de ce qu’elle demande dans l’exercice.

En résumé, je dirais que cette application a tout pour vous plaire. Elle dispose d’un large choix de langue, en tout cas pour l’anglais, et est simple à maitriser. En revanche, la gratuité rend la pédagogie quelque peu limitée.

Memrise

Si vous ne connaissez pas, ce n’est pas grave. D’autant plus que ce n’est pas, à proprement parlé, une application pour apprendre l’anglais. Mais plutôt une application participative dans laquelle vous et vos amis pouvez partager du vocabulaire. Ce n’est pas pour au temps que vous devez faire l’impasse sur elle. Non non non.

La base

 

Memrise se présente comme une application (aussi disponible en version web) de partage de connaissances. Un peu à la façon de Duolingo, vous choisirez une ou plusieurs langues à apprendre en fonction de votre langue maternelle.

Et là s’offre à vous une multitude de choix. Le vocabulaire de chaque langue est regroupé en plusieurs thèmes. Vous aurez la possibilité de choisir quel thème apprendre en premier, il n’y a pas d’ordre. Pour l’anglais par exemple, les utilisateurs font, judicieusement, la différence entre l’anglais britannique et l’anglais américain.

La méthode

On ne le dira jamais assez, mais la répétition est quand même bien pratique quand il s’agit d’apprendre une langue ! Et dans ce domaine là, Memrise est le roi. Pour chaque notion, vous aurez le droit à une petite interrogation qui comportera 4 à 6 mots à chaque fois.

Les tests se déroulent quasiment de la même façon. On vous présente deux mots sur lesquels on vous fait faire des exercices de mémorisation. Puis deux autres mots apparaissent dans le même test. Puis dans un nouveau test (toujours sur la même notion), on rajoutera les mots que vous avez déjà appris à ceux que vous voulez apprendre pour être sûr que vous les avez retenu.

Lorsque vous cliquez sur un thème vous voyez les mots dans votre langue ainsi que dans la langue ciblée. Et juste à côté peuvent se trouver trois icônes différentes. Elles symbolisent tout simplement l’avancement de mémorisation d’un mot.

Apprendre l’anglais avec des applications payantes

Je vous le disais au début de cet article, pourquoi payer pour quelque chose que l’on peut avoir gratuitement ? Eh bien dans les faits, ce que l’on a gratuitement n’est pas vraiment la même chose que ce qui est proposé dans les applications payantes.

Le contenu n’est pas le même. Il est souvent plus complet dans les application payantes; on peut d’ailleurs remarquer que de plus en plus d’applications proposent un contenu gratuit mais qui devient payant quand on progresse.

La qualité du suivi ou de la méthode d’apprentissage n’est pas la même. Les applications payantes proposent quelque chose de plus complet. Et pour l’apprentissage, il reste plus ou moins le même, mais chaque application l’applique de manière différente.

AceWay

AceWay est un petit nouveau pour apprendre l’anglais avec des applications. Mais nouveau ne veut pas forcément dire mauvais. En effet, l’application associe son propre système de mémorisation à un système de récompense !

Les notions que vous allez apprendre sont réparties en différents « mondes » et chaque monde est découpé en plusieurs étapes. La version gratuite d’AceWay vous donne accès à quelques notions et vous permet de gagner des récompenses. Et avec la version payante, vous aurez accès à 28 mondes et plus de 750 notions, à des bonus supplémentaires et à l’algorithme de mémorisation. Pour un abonnement, comptez une dizaine d’euros.

La mémorisation

AceWay a ainsi développé et programmé un algorithme informatique capable de réaliser des tâches de manière autonome. L’algorithme s’adaptera à votre mémoire et proposera un apprentissage en fonction de vos résultats. La finalité de cet outil est de reproduire le procédé d’assimilation d’une langue maternelle.

Plus vous serez efficace dans vos révisions plus l’algorithme vous donnera des exercices difficiles. En revanche, si vous rencontrez des difficultés au cours de vos révisions, l’algorithme le détectera et vous proposera des exercices plus simples avec plus de révisions.

Grâce à l’intelligence artificielle vos passerez plus de temps sur vos difficultés que sur vos réussites. Leur méthode est certainement la méthode la plus efficace du marché actuellement.

Récompense = motivation

Effectivement, sur Aceway, vous aurez accès à certaines récompenses. Elles se présentent sous forme de « Gold » que vous pouvez acquérir en réalisant des achievements ou en finissant des mondes.

À quoi peuvent bien vous servir ces Gold ? Tout simplement à débloquer des niveaux bonus ! Les bonus sont des mini exercices plus ludiques que ce qui vous est proposé tout au long de votre aventure avec Ace. Et en général, ils traiteront de la culture anglophone. Ça pourra être les fêtes anglophones, les unités de mesure, ou encore les jeux de cartes.

Babbel

 

Apprendre l’anglais avec des applications comme Babbel. À partir de là, je n’ai pas grand chose à dire sur Babbel, elle a déjà une grande réputation… En fait, si. J’ai toujours quelque chose à dire.

Le contenu

 

Babbel propose un panel plutôt modeste de langues, totalisant 14 langues avec un contenu conséquent propre à chacune d’entre elles.

Comme la plupart des applications pour apprendre l’anglais, Babbel débute avec un test. Il faudra choisir entre débutant et avancé avant de commencer le test. Ayant testé l’application, je peux dire que je suis assez déçu de cet aspect là. J’ai choisi de faire le test avancé et pourtant je me suis retrouvé à faire des traductions que même un élève de 6ème pourrait faire. Cela ne tient qu’à vous, par la suite, de chercher un cours plus adapté à votre niveau.

Ensuite, pour chaque langue, vous disposez d’un cours gratuit afin de voir si la pédagogie vous convient. Car il faut le rappeler, les contenus qui sont proposés sont conçus et réalisés par des professeurs et des auteurs anglais. Nous pouvons donc nous assurer de la qualité du contenu.

Petits plus

  • L’une des fonctionnalités qui me plait le plus chez Babbel, c’est l’outil de révision. Dans la même idée que Memrise, il nous propose de réviser les mots que nous avons déjà vu dans des cours précédents. Et au fur et à mesure que nous progressons, un système de notation à point évolue.
  • Babbel met l’accent sur tous les aspects de l’apprentissage d’une langue. Que ce soient des exercices d’orthographe, de vocabulaire ou de prononciation, ils sont tous pertinents.

Pour finir, apprendre l’anglais avec des applications comme Babbel, c’est bénéfique pour quiconque s’y essaierai. Cependant, ce n’est pas avec Babbel que vous deviendrez bilingue. Elle convient pour les débutants et les niveaux intermédiaires. Cependant, vous devriez l’utiliser en complément avec d’autres moyens pour apprendre l’anglais si vous voulez vraiment progresser avec un niveau avancé. On pourra quand même saluer la mine d’informations à laquelle vous aurez accès si vous consentez à prendre un abonnement au mois pour 9,95€.

MOSAlingua

C’est un bon choix pour apprendre l’anglais avec des applications. Elle est subdivisée en autant d’applications qu’elle propose de langues. Et elle se base sur plusieurs études scientifiques pour élaborer sa méthode d’apprentissage.

La science au profit de la linguistique.

Sur quoi se base la méthode MOSAlingua ? Tout d’abord sur le système de répétitions espacées. Cela implique d’apprendre de façon répétée un mot, mais sur des périodes qui s’espacent de plus en plus. De cette façon, c’est au moment ou notre cerveau est le plus susceptible de l’oublier qu’on révise ce mot pour le réintégrer dans notre mémoire à long terme.

Ils utilisent le système du « Peer assessment », ou l’auto-évaluation (entre étudiants). C’est la capacité à évaluer nos propres performances. Après avoir vu un mot, on doit donner sa traduction et évaluer notre temps de réponse : si on a prit du temps ou si la réponse nous est apparue directement. Cela permet de mieux cibler les lacunes que ne le ferais un professeur seul. Le petit bémol, c’est que pour que ça fonctionne, il faut absolument être honnête. Il ne faut pas essayer de « tricher » pour avoir une bonne note. Sinon tout le système est faussé.

Et l’un de leurs principes fondamentaux est la loi de Pareto. Il est prouvé que 80% des effets sont le résultat de 20% des causes. Plus simplement, On peut se débrouiller assez facilement en anglais en ne connaissant qu’une centaine de mots à l’oral. Contre cinquante à l’écrit. Et c’est par la suite qu’on nous propose d’apprendre du vocabulaire plus spécifique, comme l’anglais des affaires.

Pas si mal que ça

Au final, MOSAlingua est une application qui s’en sort plutôt bien. Ses applications concernent une langue à la fois et ne coutent que 5,49€. En revanche, lorsqu’on acheté l’une de leur application, on s’attend à avoir un contenu relativement complet. Or, on apprend que le contenu complet n’est pas si complet : il vous faut des packs optionnels pour apprendre la grammaire ou des expressions idiomatiques et leur prix est d’environ 3,49€. Tout ce qui fait la langue en fait. Mais une fois que vous l’avez achetée, vous n’avez plus besoin de payer si jamais du contenu venait à être ajouté.