Apprendre l’anglais pour le bac, c’est dans la poche !

Apprendre l’anglais pour le bac. Retrouvez notre dossier complet sur : pourquoi apprendre l’anglais ?

Le bac c’est quoi ? Un bout de papier qui vous assure une place dans l’enseignement supérieur ? C’est un peu plus que ça. C’est un diplôme qui reconnait votre niveau académique. Il fait aussi valoir vos compétences aux yeux des établissements de l’enseignement supérieur.

Avant d’avoir ce bout de papier, justement, il vous faut passer l’année de terminale et réussir vos épreuves. Mais alors, pourquoi apprendre l’anglais pour le bac ? Surtout lorsque l’on peut se reposer sur des matières avec de plus gros coefficients ? Je vous le donne en un mot : avenir. Sans parler du mandarin qui se développe de plus en plus vite, l’anglais est LA langue que vous devez un minimum maitriser puisqu’elle fait partie intégrante d’une vaste majorité de métiers !

Les cours d’anglais

Pour plusieurs pays de l’Union Européenne, l’étude de la langue anglaise commence dès le primaire, vers 7 ans pour les plus jeunes.  C’est surtout nos voisins nordiques qui détiennent la palme pour l’enseignement de l’anglais dès la primaire. Par exemple, en Allemagne, les élèves entament leur étude de l’anglais avec 200 heures par an contre 54 obligatoires pour nos petits français !

Les filières

La filière dans laquelle vous vous trouvez n’influe pas sur le minimum d’heures d’anglais que vous aurez par semaine. Dans les filières technologiques la moyenne d’heures d’anglais est de 1h30 (ST2S, STAV, STD2, STI2D, STL et TMD), sauf pour la filière STMG ou on passe à 3h en terminale et pour la filière STHR qui culmine avec 4h pour la LV1 et LV2.

En ce qui concerne les filières générales, L, ES et S, les cours obligatoires sont les mêmes. Au moins deux heures d’anglais sont dispensées chaque semaine.

Les différents cours

Particulièrement dans la filière littéraire, on peut atteindre des sommets en volume horaire. Si on part sur une base de deux heures d’anglais obligatoires, on peut y rajouter deux heures de littérature en langues étrangères, puis l’enseignement de spécialisation qui rajoute trois heures d’approfondissement, et si votre établissement le propose, deux heures de section européenne.

Le contenu de cette dernière matière est libre mais le choix du sujet revient au professeur. Ce qui revient le plus souvent, c’est l’histoire du Royaume-Uni (en anglais bien sûr) et la philosophie (toujours en anglais). De plus, si vous obtenez un 12/20 dans cette matière au bac, vous verrez apparaitre sur votre diplôme la mention « européenne ».

Apprenez l’anglais en dehors du lycée.

L’enseignement prévoit quelques heures de cours obligatoires par semaine, mais cela ne doit vous apparaitre comme une limite à ce que vous pouvez faire. Il y a tant d’autres moyens d’apprendre l’anglais !

Apprendre l’anglais pour le bac depuis son lit

Rien de plus facile que ne pas bouger de son lit n’est-ce pas ? On y est bien et la semaine de révision va passer si vite dans votre lit que vous n’aurez pas le temps d’apprendre l’anglais pour le bac. Malheur et tragédie, vous êtes presque foutus.

Les livres et plus largement tout ce qui possède des pages sont susceptibles de vous être utile lors de votre apprentissage de l’anglais en autodidacte. Si vous préférez la littérature classique, J.R.R. Tolkien, J.K. Rolling et autres auteurs du même style seront vos meilleurs amis à l’approche du bac.

Si en revanche vous êtes plus du genre à lire le journal ou des revues, le Times, The New York Times ou The Guardian sont des journaux « sérieux » et relatent plus ou moins la même information que les journaux français que vous avez l’habitude de lire. Ils sont tous en anglais et son assez facile à lire, même pour des débutants (il faudra juste y aller doucement au début).

Et si vous êtes fan de presse mais plus presse à scandales, ce qui a attrait au bâtiment, à l’art ou à la cuisine, les magazines comme People, Vogue, Vanity Fair, Detail, Dezeen ou encore GRAFFITIART sont parfaits pour apprendre l’anglais pour le bac. Les articles ont presque les mêmes structures et vous ne ferez pas grand cas des mots que vous ne comprenez pas. Avec ce que vous savez du milieu, il devient aisé pour vous de discerner le sens d’un mot que vous ne connaissez pas.

Les séries sont mortes. Vive les séries !

Les premières séries datent d’avant les années 50 et deviennent de plus en plus populaires depuis quelques années. On peut remercier Netflix pour son coup de marketing énorme. Le nombre de séries regardées ces dernières années n’aura jamais été aussi élevé. Notons que sur cette plateforme, nous avons des séries en VO et en VO sous-titrées.

Netflix ou non, le nombre de séries proposées ne cesse d’augmenter. D’ailleurs, la tendance du VO descends des pays nordiques pour nous faire une petite visite. Plus de 90% des norvégiens affirment regarder leur films et séries en anglais. C’est encore loin d’être le cas en France. Non seulement, avec les séries vous aurez l’opportunité d’entendre différents accents, mais en plus, si vous les regardez en VO sous-titrées, vous pourrez enregistrer l’orthographe des nouveaux mots que vous rencontrerez.

Pour les plus geek d’entre nous

Alliez l’utile à l’agréable, surtout si vous avez l’habitude de jouer sur ce genre de console. Que vous jouiez sur FIFA, Call of Duty ou WoW, vous y jouez en français n’est-ce pas ? Si tel est le cas, alors n’attendez plus, allez dans les réglages du jeu et changez la langue. Vous ferez d’une petite pierre deux gros coups. Puisque vous êtes très sûrement habitués à l’interface de votre jeu en français, ce ne sera que quelques broutilles avant de parfaitement comprendre ce que vous lisez.

Pourquoi apprendre l’anglais pour le bac ?

Vous ne devriez même pas vous poser la question. Toutes les branches de métiers nécessitent, ou nécessiterons, une connaissance avancée de l’anglais. Vous souhaitez travailler dans les métiers de la communication, de l’import-export ou dans des multinationales ? Vous aurez besoin de l’anglais. L’international c’est surfait et travailler en France c’est plus que parfait ? Pas de chance, là encore vous aurez besoin d’un minimum d’anglais : pour vos fournisseurs, parfois vos employés, votre publicité… La liste est longue, alors ne laissez passer cette chance qui vous est donnée.

« Mais moi si je suis en section scientifique c’est aussi parce que je ne veux plus étudier l’anglais ».

Ceux qui disent ça, ou qui le pensent, sont très mal tombés ! En effet, il faut savoir que plus de 90% du savoir scientifique, digital ou papier, est rédigé en anglais. Donc, pour les personnes qui visent un métier dans le domaine scientifique, vous vous devez de maitriser l’anglais. Cependant, si pour vos recherches vous devez consulter les travaux d’autres personnes, ou rendre vos travaux accessibles à tout le monde, il se peut que vous ne puissiez le faire qu’en anglais. Par ailleurs, pour rendre publiques les travaux d’un français, ou d’un allemand, il faut que leurs travaux soient traduits en anglais.

 

Envie de passer au niveau supérieur ? Alors venez apprendre l’anglais pour les études !

Et après les études, apprenez l’anglais pour le travail.

Voyagez partout dans le monde en apprenant l’anglais pour voyager !