Apprendre l’anglais pour les études, pas besoin d’être studieux !

Apprendre l’anglais pour les études, retrouvez notre dossier complet sur  : Pourquoi apprendre l’anglais ?

Plus qu’une nécessité, c’est aujourd’hui une obligation d’apprendre l’anglais pour les études. Dans une période où la France doit composer avec d’autres puissances étrangères, il est essentiel d’obtenir la base afin de se faire comprendre. Et quelle est cette base ? L’anglais écrit et parlé tout simplement.

Apprendre la langue

Contrairement à ce que l’on se dit, l’anglais n’est pas une langue difficile à apprendre. Il faut juste de la motivation, et pour les études, un bon professeur qui vous donne envie d’apprendre.

Favorisée depuis le primaire…

Depuis 2013, l’apprentissage des langues étrangères se fait dès le CP à l’école primaire. Avant le CE1, on ne propose que des cours de langue orale. Mais une fois en CE1, on commence à pratiquer la langue à l’écrit. On peut rappeler que l’anglais est enseigné à plus de 90% dans les écoles primaires de France. Les 10% restants se composent principalement de l’allemand, de l’italien et de l’espagnol.

Quelques écoles cependant sortent du lot. À la rentrée 2017, une nouveauté a fait son apparition : les sections internationales à l’école primaire. Aujourd’hui, on en compte plus de 120 sur le territoire français et elle concernent une vingtaine de langues. Parmi elles on peut citer : l’arabe, le chinois, le danois, le japonais ou encore le russe. Ces sections ont pour but d’aider les élèves étrangers à bien s’intégrer dans leur classe avec leurs autres camarades, et pour les élèves français, à découvrir et apprendre une autre langue.

Cependant, en ce qui concerne les sections internationales, tout n’est pas rose. En effet, pour que votre enfant intègre l’une de ses sections, il vous faut monter un dossier. Prouvez que votre enfant a un intérêt, une disposition particulière pour la langue ou tout autre chose qui puisse attester de la pertinence de le placer dans cette section. Ils devront aussi passer un test oral afin d’évaluer leur niveau de connaissance de la langue. Ce n’est pas fini ! Une fois que vous avez fait tout ça, il faut encore que l’inspecteur de l’académie donne son accord pour que votre enfant intègre la section internationale.

…en passant par le collège…

Lorsqu’on arrive au collège, c’est un minimum de 3h de cours qui sont dispensés. Et là, ça se complique un petit peu. Dès la 6ème les élèves ont la possibilité de continuer avec l’anglais comme LV1 ou de choisir l’allemand, l’italien ou l’espagnol. Évidemment sous réserve que le collège propose ces langues en LV1. Sinon, il est tout à fait possible de continuer à les étudier en tant que LV2. Certes, les cours seront moins nombreux et peut être moins efficaces, mais il ne faut rien lâcher !

En parlant de LV2, en général, le choix de celle-ci s’effectue au début de la 5ème. Pour un volume horaire de 2h30, elle permet l’exploration d’une nouvelle langue, ou la continuation de celle que l’on a pas pu obtenir en LV1.

…pour arriver jusqu’au lycée !

Le lycée, c’est un peu un ovni comparé au collège. Niveau seconde, le volume horaire d’étude des langues est de 5H30 par semaine, ce qui est quand même pas mal. En ce qui concerne la 1ère et la terminale, on obtient respectivement 4H30 et 4H. Et cela, sans ajouter les options ni même parler des filières !

En ce qui concerne les options, elles changent en fonction des filières.

  • Par exemple, en L (littéraire), en plus de la LV3 et de l’étude des langues antiques (latin et grec) comme choix facultatifs, vous avez l’opportunité de choisir parmi les trois choix que je viens de citer, plus l’approfondissement de votre LV1; LV2; LV3. La série littéraire est avantagée en langue puisqu’elle dispose de deux heures supplémentaires consacrées à l’étude de la langue anglaise ou espagnole. On arrive facilement à dix heures minimum d’étude des langues par semaine ! Arrivé en terminale, si vous choisissez de vous spécialiser en anglais, vous pouvez facilement atteindre 10H d’anglais contre 2H d’espagnol. À ce stade, apprendre l’anglais pour les études devrait être une passion !
  • Pour la série scientifique (S) en revanche , on reste sur la moyenne des 4H30 en première et 4H en terminale. Seules les options peuvent faire grimper ces chiffres jusqu’à 7H30 ou 7H.

Nouvelle donne avec l’université

L’université plus que le lycée, c’est le moment de se spécialiser dans son domaine. Le hic, c’est que c’est tellement spécialisé que dans certaines filières, l’anglais est complètement supprimé du tronc commun, il est devenu une option.

En revanche, pour ceux qui ont choisi des filières littéraires axées sur les langues, vous êtes servis ! Que ce soit en LLCE (Langue, Littérature et civilisation étrangère) ou en LEA (Langues Étrangères appliquées), l’anglais est le maitre mot. Pour la section LLCE anglais, tout vos cours auront un rapport avec l’anglais : grammaire, phonétique, littérature, traduction, anglais des médias… Ce sera presque identique pour tous ceux qui choisirons LEA, la seule variable, c’est l’espagnol. Vous aurez presque autant de cours en anglais qu’en espagnol.

L’anglais n’est pas qu’une langue

Effectivement, l’anglais c’est beaucoup plus que ça, c’est déjà, en terme de nombre, plus qu’une seule langue, ensuite c’est aussi une culture, des traditions et plusieurs civilisations de par le monde.

Les langues anglaises

L’anglais c’est bien beau, mais c’est juste un terme générique qui désigne toute personne capable de se comprendre dans la langue de Shakespeare. En réalité, il existe autant de langues anglaises que de pays dont l’anglais est la langue officielle. Si on pouvait faire une petite chronologie de la langue anglaise, on aurait l’anglais britannique en haut et l’anglais américain, néo-zélandais, d’Afrique du sud, et tous les autres, en bas. Simplement parce que les Britanniques ont colonisé beaucoup de territoires durant le Moyen Âge et que l’empreinte culturelle qu’ils ont laissé a évolué et est devenu quelque chose d’unique comparé à ce que c’était à l’origine.

Peut importe l’endroit dans le monde où vous irez, vous découvrirez toujours un anglais parlé différent de celui que vous connaissez. Et en cela, apprendre l’anglais pour les études vous permet de mieux appréhender vos futurs voyages : ne pas être décontenancé quand un irlandais du nord vous parle est une sacrée victoire ! Afin de connaître ces accents, vous pouvez regarder des vidéos sur YouTube, regarder des séries produites dans différents pays…

Leur culture

Tout comme les différents anglais parlés, on distingue plusieurs cultures. Et connaitre ces cultures est un atout indéniable pour vous ! La culture est faite d’un peu d’histoire, d’un peu de tradition et d’un peu de confrontation à d’autres cultures, amenant un mélange de celles-ci.

Par exemple, au Texas, on prônera la culture de la viande, du barbecue, du tubing (flâner sur des bouées) dans les rivières de l’état, l’été venu. On y constatera un réel rapport de force entre les patriotes et les forces de l’orde contre les immigrants mexicains. Qu’est-ce qui nous vient en tête lorsqu’on dit « Texas » ? Ce sont des déserts secs à perte de vue, des cowboys et des indiens. Ce sont des stéréotypes évidemment, mais qui font partie de la culture texane.

Et si on prend nos voisins britanniques, on y retrouvera aussi des différences. On parlait de stéréotypes tout de suite; quand on parle des anglais on pense bien souvent à cette fameuse scène dans Asterix chez les Bretons où les Bretons (anglais) font une pause pendant la guerre pour prendre le thé, ou on pense à leur cuisine et leur fameux pudding. Nous connaissons tous aussi l’héritage sportif dont les anglais sont garants.

Bref, tous ces points font qu’apprendre l’anglais pour les études dans sa pluralité est un bénéfice majeure pour vos études. Peu importe ce à quoi vous vous destinez, avoir ces connaissances vous permettra de mieux vous en sortir pendant vos études et après.