Apprendre l’anglais pour voyager. I want to travel the world !

Apprendre l’anglais pour voyager. Retrouvez notre dossier complet : pourquoi apprendre l’anglais ?

Voyager, c’est ce que font les français un peu moins de 5 semaines par an. Bien que l’on puisse poser des vacances plus ou moins n’importe quand, il y a quand même des périodes stratégiques à ne pas rater. De ce fait, il n’est pas rare que nous croisions, lors de nos péripéties à l’étranger, d’autres français et que nous disions :  » Partout où l’on va, on croise toujours des français ! « .

Ne vous affolez pas. Même si vous croisez d’autres français, ce ne sera l’espace que de quelques minutes, histoire de leur faire coucou. Donc, une fois en pleine immersion dans un autre pays, comment faire pour être compris des locaux ? Tout simplement en parlant anglais !

La base de la base

Contrairement à ce vous pouvez penser, je ne doute de vos connaissances, loin de là. Mais il faut admettre que pour une bonne majorité de français, l’anglais et eux ça fait 2. Donc un bref récapitulatif des bases parait presque indispensable.

Les indispensables

Alors ceux-là, vous vous devez de les connaître par coeur ! C’est le minimum vital pour partir. En plus, avec tout le contenu anglais à notre disposition aujourd’hui, ces quelques mots devraient être bien ancrés dans nos mémoires.

Yes – Oui

No – Non

Hello; Good morning; Good afternoon; evening – Bonjour (général); Bonjour (matin); Bonjour (après-midi; soir)

Goodbye – Au revoir

Excuse me; I’m sorry – Pardon; Excusez moi

Thank you; You’re welcome – Merci; De rien

Please – S’il vous plaît

Help me – Aidez moi

Parler de soi

D’abord, il faut que vous sachiez vous présenter. Pour entamer une conversation avec quelqu’un c’est toujours sympa de commencer par dire qui vous êtes, ce que vous faites et d’où vous venez. Pas besoin de faire dans le dialogue fourni, juste quelques petites phrases feront l’affaire. Voyez plutôt :

My name is… – Je m’appelle…

I am … year old – J’ai … ans

I come from… –  Je viens de…

Savoir récolter des informations

apprendre l'anglais pour voyager

C’est bien beau d’être arrivé dans le pays de vos rêves, mais vous vous retrouverez bien vite démuni si vous ne savez pas comment obtenir des renseignements. Lors de vos démarches pour apprendre l’anglais pour voyager, il vous faudra apprendre des phrases toutes faites ou qui vous demandent juste de coller le nom d’une ville, d’un restaurant ou d’un hôtel à la fin de celles-ci.

S’orienter

Si vous ne connaissez pas la ville ou le pays dans lequel vous êtes, sauf par Google Earth, il est important de connaître quelques mots de vocabulaire afin de ne pas se perdre, et dans le cas échéant, pouvoir demander votre route aux passants.

Right – Droite

Left – Gauche

In front of – Devant

Behind – Derrière

Street – Rue

I would like to go to – J’aimerais aller vers; à; au; (tout dépend de ce que vous allez dire derrière)

Where is… ? – Où est… ?

Is this the right direction for… ? – Est-ce la bonne direction pour… ?

Après, tout ce dont vous avez besoin, ce sont des noms de lieux, que ce soient des places centrales à visiter ou des bars (à visiter aussi).

Quelques petites phrases bien utiles à accompagner de votre plus beau sourire

Lorsque l’on voyage dans un pays étranger, nous pouvons rencontrer quelques difficultés avec les personnes que nous rencontrons. Le plus souvent, nous tombons sur des visages souriants et agréables, mais il peut arriver de tomber sur des personnes peu avenantes… Dans ce cas, essayer de vous montrer le ou la plus gentil.le avec un énorme sourire, ça peut toujours faire la différence.

I don’t understand – Je ne comprends pas

Please, could you repeat more slowly ? – S’il vous plait, pourriez vous répéter plus lentement ?

How do you say… ? – Comment dit-on… ?

How much does it cost ? – Combien cela coute ?

Could I book a room for three nights ? – Puis-je réserver une chambre pour trois nuits ?

I would like a table for… – Je voudrais une table pour…

To-know list

Des listes de phrases et de vocabulaire, on pourrait en faire des centaines. Seulement ce n’est pas le but. Ce n’est pas dans ces conditions que vous allez apprendre l’anglais pour voyager.

PRO-NON-CIA-TION

On ne vous l’a peut être jamais dit ou peut être pas assez, mais soyez attentif à la manière dont un mot est prononcé avant de le reproduire. Si vous n’êtes pas un initié de la langue anglaise, il faut que vous y fassiez particulièrement attention.

Pourquoi ? Pour vous faire comprendre pardi ! En ce qui vous concerne, j’imagine que vous ne voulez pas arriver devant quelqu’un et lui dire la même chose que notre ancien président, François Hollande : « We can be do ». Ni même avoir l’accent d’Emmanuel Macron quand il nous a sortit son fameux : « That’s why we are here ». On s’est compris, apprendre l’anglais pour voyager, c’est bien mais se faire comprendre en articulant et en prononçant correctement les mots, c’est mieux.

Prenons quelques exemples qui ne sont qu’une toute petite goutte d’eau dans un océan infini :

  • Faites attention à la prononciation de ces deux mots : « beer » et « bear ». Le premier se prononce avec un « i » long et le deuxième avec un « è » long. Évitez de demander un ours au bar, sinon le barman se moquera de vous !
  • Bien qu’une « carte » se dise « map » en anglais, on peut aussi le traduire par « plan ». « plane » en revanche , qui signifie « avion » ne se prononce pas de la même manière. L’un se prononce avec le « a » de « Arthur » et l’autre, avec le son « ei » de « peine » mais avec un tréma.

À côté de la prononciation se trouve un très joli concept : l’accent. Effectivement, on ne parle pas ici d’accent visible comme en français ou en espagnol, mais d’une accentuation verbale d’une syllabe. En phonétique, on place une apostrophe juste avant la syllabe qui doit être accentuée.

Retenez ce que vous apprenez

Bien ! Maintenant que vous avez un petit bagage lexical en poche, il ne vous reste plus qu’à le faire fructifier. Il vous suffit pour cela de répéter ce que vous connaissez. Que vous soyez seul.e.s ou non, essayez de revoir le vocabulaire que vous connaissez déjà, celui que vous avez appris avant de partir en voyage, et celui que vous apprenez jour par jour.

Afin de bien intégrer tous ces nouveaux mots, il est important de les prononcer, de les écrire, ou juste de les revoir quelques minutes par jour. Ainsi, vous pourrez les réutiliser avec plus d’aisance à l’oral.

Apprendre l’anglais pour voyager, pourquoi est-ce une bonne idée ?

Premièrement, il faut qu’avant de partir vous ayez bien en tête le fait que peu importe où vous irez, l’accent français est reconnaissable à des kilomètres à la ronde. Partant de cela, quand vous allez dans un pays étranger, anglophone de surcroit, les anglais apprécieront que vous parliez leur langue.

Ensuite, on connait tous la réputation des français à l’étranger et les étranges stéréotypes qui nous sont attribués (on râle si peu qu’on ne comprend pas pourquoi les autres nations nous voient comme râleurs compulsifs). Pour éviter les comportements négatifs, parlez anglais ! Faire des efforts pour essayer de se faire comprendre, c’est louable.

Quoi qu’il en soit, si vous n’allez pas dans un pays anglophone, ce qui est de moins en moins probable étant donné qu’en 2017 presque 2 milliards de personnes parlaient anglais, la ou les personne.s en face de vous essaierons de vous parler en anglais aussi, donc pas de panique.

 

Avant ou après, apprendre l’anglais pour le bac et apprendre l’anglais pour les études, c’est toujours bénéfique !