Apprendre l’anglais quand on est adulte. Un véritable jeu d’enfant !

Apprendre l’anglais quand on est adulte. Retrouvez notre dossier complet sur : Qui apprend l’anglais ?

Apprendre l’anglais quand on est adulte, ce n’est vraiment pas quelque chose de compliqué. Pourtant c’est une idée reçue de dire que les adultes et les seniors ne sont pas aussi bon pour apprendre une langue que les jeunes.

Les petits plus de l’expérience

Parce que oui, prendre de l’âge a du bon. Cela nous apporte de quoi évoluer, de quoi mieux gérer les situations, et nous permet de dire ce qui est bon ou pas pour nous.

Les langues que l’on connait déjà

Au minimum sa langue maternelle, et s’il y a plus, tant mieux. Plus vous connaitrez de langues, plus vous pourrez faire des passerelles de l’une à l’autre.

Si vous avez appris une ou plusieurs langues lorsque vous étiez plus jeunes, cela vous permet de savoir quelle méthode d’apprentissage vous convient le plus. S’il vous faut quelque chose d’intensif sur le court terme ou quelques chose de moins soutenu sur le long terme.

Par exemple, si vous avez appris l’anglais, ce serait une bonne idée de vous tourner vers une langue nordique. L’anglais comportant beaucoup de graphèmes en commun avec les langues nordiques ou plus proches, comme l’allemand, vous aurez un petit avantage par rapport à d’autres langues. Ou si c’est plutôt l’espagnol, les langues latines comme l’italien ne devraient pas vous causer trop de soucis.

Tout dépend aussi de la méthode de mémorisation que vous avez. Elle peut être visuelle, auditive, sensorielle et on en passe… En fonction de votre capacité à mémoriser, votre apprentissage ne sera pas le même.

L’efficacité

À la différence de lorsqu’on est jeune, apprendre l’anglais quand on est adulte, on le fait dans un but bien précis et non parce qu’on nous impose des heures de langues pendant le cursus scolaire.

Justement, en parlant de votre but, il sera bien souvent professionnel. Que ce soit pour votre poste à dimension internationale pour une future promotion, les enjeux seront réels et suffisamment importants pour que vous vous mettiez sérieusement à apprendre l’anglais.

Toutefois, même si l’envie d’apprendre l’anglais est là, on ne peut pas faire tout et n’importe quoi, il faut être un minimum cadré ou être orienté dans la bonne direction. C’est pourquoi, si vous mettez du temps et de l’argent dans cet apprentissage, cela vous tiendra plus à coeur et vous serez plus motivé pour apprendre l’anglais et ne pas gâcher l’investissement que vous venez de faire.

Vous possédez un sens critique que vous n’aviez peut être pas quand vous étiez plus jeune. Cela va vous permettre de vouloir comprendre comment et pourquoi une phrase est construite de telle façon. Ce sera beaucoup plus efficace que de recopier des phrases sans trop se poser de questions.

Quelques méthodes d’apprentissage

Avoir la motivation pour apprendre l’anglais quand on est adulte c’est bien, mais savoir la mettre à profit, c’est beaucoup mieux.

Les cours de langues

Les cours à proprement parlé, ne sont pas réservés aux jeunes. La seule chose qui diffère est la pédagogie employée pour apprendre l’anglais. On ne va pas expliquer la même chose à des adolescents de 15 ans qu’à des adultes de 30 ans. Deux possibilités sont à envisager :

La première est le cours particulier. Pour tout le côté théorie, c’est plus que recommandé. Il n’y a que vous et votre professeur.e de préférence natif.ve de la langue. Donc si vous prenez des cours d’une heure, cela vous fera une heure en tête-à-tête pour approfondir les règles de grammaire et de conjugaison. De cette façon, vous progresserez beaucoup plus vite sur le plan théorique et aurez acquis rapidement les différents éléments nécessaires à la construction et au développement de phrases complexes que si vous étiez dans un cours collectif.

En parlant de cours collectif, bien que ce ne soit peut être la bonne solution pour se concentrer sur l’aspect technique, c’est en revanche un excellent moyen pour développer ses compétences orales et de réflexion. Se confronter à d’autres personnes dans le même cas que vous sera bénéfique. Vous verrez que l’âge ne fait pas tout, que l’accent n’est pas ce qui devrait empêcher quelqu’un de parler et que le vocabulaire vient en apprenant et en communiquant.

En d’autres termes, ces deux types de cours possèdent tous les deux des points forts qu’il faut mettre à profit dans l’un comme dans l’autre. Profitez du cours personnel pour poser des questions sur le fond, syntaxe, temps et grammaire; et profitez du cours collectif pour acquérir une aisance à l’oral et une capacité de réflexion unique tout en mettant en pratique ce que vous avez appris dans le cours théorique.

Ô, toi, Internet, source de toute chose

Aujourd’hui devenu indispensable, Internet sait se rendre utile pour tout et n’importe quoi. On se concentrera sur ce qui nous est bénéfique dans ce cas.

Et nous pouvons y avoir accès depuis notre ordinateur et notre smartphone. Donc grâce à cette connexion, nous pouvons télécharger des applications, telles que Aceway ou Duolingo. Le e-learning est aujourd’hui fortement poussé vers le devant de la scène. Moyennant quelques minutes de votre temps par jour, et couplé avec d’autres méthodes pour apprendre l’anglais, vous apprendrez l’anglais en un rien de temps.

Vous pouvez aussi avoir accès à ces applications depuis navigateur web sur votre ordinateur. Bien sur, les applications ne sont pas les seules choses que vous pouvez utiliser quand vous êtes sur internet pour apprendre l’anglais. Il y a pléthores de vidéos sur le sujet. D’ailleurs, si vous tapez « apprendre l’anglais quand on est adulte » , je suis sûr que vous tomberez sur un tas de vidéos ! Comme toute chose, il faut savoir faire le tri dedans, mais dans l’ensemble il y a de bons conseils, tant sur la méthode d’apprentissage que sur les moyens.

Dîtes bonjour aux films, séries, shows télé et plus encore

Bien qu’avec votre professeur.e particulier.ére vous faite des progrès, rien ne vaut l’apprentissage en faisant quelque chose de plaisant. Ces divertissements sont l’une des sources les plus importantes à laquelle vous devez vous abreuver. Peut être avec un peu de retenue tout de même.

Toujours est-il qu’un film ou une série, ce n’est pas prise de tête. Ça se regarde sans efforts mais en plus on apprend des choses en restant dans notre lit ou notre canapé. Si ce n’est pas la belle vie ça ! Peut être pas, mais c’est quand même plaisant d’améliorer son niveau de compréhension orale.

Pour cela, mettez de préférence vos films et vos séries en VO (version originale). Il est vrai que cela peut décontenancer au début mais on s’y fait vite. Juste le temps de s’habituer à l’accent et de comprendre ce qui est dit, et tout sera bon ! Si vraiment, vraiment, vous avez du mal avec la VO, vous pouvez essayer la VOST. Mais pas la VOSTFR, sinon c’est de la triche et cela va plus vous desservir qu’autre chose.

Il n’y a pas de film plus accessible que d’autres pour apprendre l’anglais. Certains vous diront le contraire, mais cela reste très subjectif puisque cela dépend de votre niveau et de votre capacité à vous adapter.

Ce qui fonctionne bien en revanche, c’est de revoir une série ou film que vous avez déjà vu mais en VO. Et puisque vous le ou la connaissez déjà, cela devrait être facile de comprendre et intégrer le vocabulaire que vous entendrez.